Dominique Issermann a transformé l’aéroport en lieu culturel

January 5, 2017

Dominique Issermann a eu chaque jour, dans ce projet, 30 fois voire 40 fois, l’audience de tous les festivals et autres manifestations photographiques parisiennes. Oui, sa galerie c’est Roissy, avec ses 180.000 visiteurs quotidiens. Les photographies de Dominique Issermann seront diffusées simultanément sur 470 écrans, dans les 8 terminaux de l’aéroport. Loin d’un accrochage classique, la photographe a choisi d’animer 80 images issues de ses archives et de les projeter sur les écrans publicitaires de JCDecauxAirport Paris. Un pari fou, un projet insensé que produisent et soutiennent Paris Aeroport et les affichages Decaux. Une démarche culturelle inédite.

 Cette exposition n’a ni début, ni fin. Elle s’adapte ainsi au passager et cherche à le surprendre tout au long de son parcours dans l’aéroport. Alors nous consacrons toute l’édition d’aujourd’hui à cette histoire étonnante. Dominique Issermann est un beau personnage : elle est secrète, perfectionniste, radicale, elle occupe une place a part dans la photographie française. 

 

 Auteur : Augustin de Romanet

Source : http://www.loeildelaphotographie.com/fr/2016/11/07/article/159925260/dominique-issermann-transforme-laeroport-en-lieu-culturel/

 Nos aéroports sont le premier et le dernier contact que les passagers ont avec Paris. A ce titre, nous nous devons de leur donner à voir le meilleur de la capitale et de la France. Cette volonté d’excellence passe bien évidemment par la culture. Surprendre, émerveiller, émouvoir… tels sont les objectifs de notre programmation culturelle et de la collaboration exceptionnelle que nous avons initiée avec Dominique Issermann.

 Le terme exceptionnel n’est pas exagéré, tant l’exposition conçue entre les équipes du Groupe ADP et l’artiste est unique. De par la rareté d’abord de Dominique Issermann – qui après Arles et la Maison Européenne de la photographie – nous fait l’honneur de choisir Paris-Charles de Gaulle comme troisième « écrin » pour son travail – consacrant ainsi l’aéroport comme lieu culturel.

 De par la nature même de cette exposition ensuite : 80 photos issues des archives personnelles de l’artiste et projetées – grâce au soutien de JC Decaux airport – sur 470 écrans répartis dans les 8 terminaux de l’aéroport. Démarche inédite, l’écran publicitaire devient support artistique et les images surgissent au milieu des plages de publicité pour offrir aux passagers des parenthèses de beauté et d’émotion. Cette exposition n’a ni début, ni fin. Mouvante, elle s’adapte au passager et vient le surprendre tout au long de son parcours, de son arrivée à l’aéroport jusqu’à son départ en salle d’embarquement. Ces moments de pause au milieu du mouvement perpétuel des écrans, cette respiration en noir et blanc – signature de l’artiste – est un magnifique cadeau offert aux passagers du monde entier. Merci à Dominique Issermann d’avoir eu l’audace de nous entraîner dans cette aventure.

Augustin de Romanet, président et directeur général du Groupe ADP

Please reload

Featured Posts

Un photographe ... Qu'est ce que c'est ? (3)

July 5, 2016

1/10
Please reload

Follow Us
  • Facebook Clean

© 2017 Marc MERCIER PHOTOGRAPHY