Rechercher

Transcendance ...

Vers quoi tendons nous ?


Que faire, que « être » et que devenir dans une période aussi confuse ?… malsaine ?… fausse ?…

... formulons ça « comme on le sent » mais dans tous les cas, ça demeure une période dominée par l’imposture, l’impéritie et l’incompétence...

Titre de l'oeuvre : Primordial Force

Auteur : Can Buyukberber

Il est toujours possible de s’indigner, de se rebeller dans une juste colère face a l’intolérance, l’incurie et le « quasi-analphabétisme socio-culturel » des pseudos élites auto-proclamées qui ont confisqué (avec leurs bras armés) nos vies et nos sociétés...

Isaac Asimov fait répéter à ses héros de son cycle « Fondation » cette sentence, tout à fait appropriée à ces jours actuels :

La violence est le dernier refuge de l’incompétence !


Alors plutôt qu’un combat et une rébellion dans lequel l’individu, en France, ne peut qu’être broyé, blessé, mutilé, emprisonné au sens « propre » des termes, si nous recherchions d’autres « Voies » pour vivre et évoluer... en laissant tout ces reliquats de l’ancien monde se scléroser dans un entre soi consanguin ?


Et, il est aussi possible, même si plus malaisé que la rébellion colérique, de défricher, d’arpenter et d’explorer des chemins autres qui nous découvrent autant que nous découvrons leurs nouveaux paysages.

Puisqu’à ce jour les artistes, sous toutes leurs formes sont rejetés par les institutions et les autorités (entre autres personnes et groupes), c’est à nous que revient d’arpenter ces nouveaux chemins pour non pas refonder notre société mais forger une nouvelle loin du système trop sclérosé et vicié dans lequel nous vivons.

Titre de l'oeuvre : A Memory Palace

Auteur : Julius Horsthuis

Défrichons de nouveaux sentiers...


Arpentons des chemins inédits ...


Explorons les possibles imaginables et inimaginables...