Rechercher

Combien gagne un photographe en France... la fin d'un fantasme ?


Le Ministère de la Culture et de la Communication a établit un rapport sur l’état de la photographie professionnelle en France.

Nous avons été plus de 3000 photographes professionnels à être interrogés dans le cadre de cette étude (sur environ 25,000 photographes pros en France)...

La lecture de toute l’enquête est sinon "passionnante" (faut quand même pas exagérer), mais du moins instructive et édifiante !

.Je vous invite à télécharger les résultats maintenant:

et autre source intéressante, tout aussi édifiante, sur le "bordel" règlementaire, comptable et fiscal sans nom auquel nous devons tous faire face:

qui démontre plus que clairement la complexité quasi ingérable (ne serait ce que pour expliquer à un client) de nos statuts et obligations !

Au secours !!

Source : http://fotoloco.fr/20150526/combien-gagne-un-photographe-pro-en-france-et-100-autres-statistiques-interessantes/?utm_source=photoreview

Auteurs :Claude Vauclare et Rémi Debeauvais

Combien gagne un photographe en France :

Les chiffres clés de l’étude sur les photographes professionnels:

  • les photographes pros sont mal payés. 43 % des photographes enquêtés ont perçu moins de 15 000 € nets d’activité en 2013, 31 % entre 15 000 et 29 000 € et 24 %, plus de 30 000 €.

  • 55% des photographes ont eu un baisse de revenus au cours des 3 dernières années.

  • 25% ont vu leur revenu augmenter. Woohoo!

  • Seuls 59% des photographes ont tiré l’intégralité de leur revenu d’activité de la photographie.

  • les photographes déclarant plus de 30 000 euros de revenu pour l’ensemble de leurs activités sont parmi les plus âgés et ont à leur actif vingt à vingt-cinq ans de carrière. Ils travaillent plus souvent que la moyenne à la commande, plus souvent aussi dans les secteurs de la mode et de la publicité, et quelques-uns d’entre eux pour la presse. au cours des dernières années, leur revenu d’activité est demeuré stable, ou bien a augmenté.

  • 90% des photographes travaillent seuls et seuls 3% dans un collectif

  • 89 % des photographes enquêtés sont artistes auteurs, 10 % sont salariés de la presse, 7 % sont auto-entrepreneurs, 4 % artisans. Cette statistique me surprend vraiment, car normalement un artiste auteur ne devrait pas vendre de prestation à une entreprise ou à un particulier (comme un reportage d’entreprise, des portraits, des mariages…)

  • Parmi ces auto-entrepreneurs, 47% sont pluri-actifs, c’est à dire qu’ils ont une autre activité.

  • 53% des photographes sont pessimistes pour l’avenir, mais seuls 6% envisagent d’arrêter leur métier

  • Entre 1995 et 2012 le nombre de photographes pros a augmenté de 37%: +25% pour les hommes et… +85% pour les femmes! Woohoo, bienvenues mesdemoiselles et mesdames!

  • Les femmes ne font pas de vieux os dans la photo: aujourd’hui 29% des photographes ont plus de 50 ans, mais quand je regarde les stats par sexe: 37% des hommes photographes ont plus de 50 ans et seulement 7% des femmes photographes ont plus de 50 ans!

  • Seuls 17% des photographes sont salariés (contre 46% en 1991)

  • 28% des photographes ont au moins une licence. Seuls 9% n’ont pas leur BAC.

  • Plus du tiers des photographes continuent à utiliser l’argentique (en complément au numérique)!

  • 40% des photographes produisent aussi de la vidéo.

  • 40% des images produites sont des portraits, suivis du paysage (17%) et du grand reportage (13%)

  • 75% des photographes travaillent à la commande. (mais alors comment expliquer le 89% des artistes auteurs ci-dessus?)

  • La vente de prestations photos aux entreprises (corporate) reste le plus grand secteur de la photo.

  • Microstock et banques d’images: ne représente le marché principale que de 0.1% des photographes, mais un complément de revenus pour 3%.

  • Un quart des photographes placent les microstocks en première position pour les effets négatifs sur la profession.

  • 58% des photographes sont positifs sur le développement des technologies numériques

Une grande diversification du métier de photographe professionnel

C’est à mon avis indispensable aujourd’hui pour les photographes professionnels.

Je cite ici intégralement l’enquête:

Les photographes diversifient d’abord leur activité professionnelle (…). Ils sont trois sur dix à déclarer exercer une ou plusieurs autres activités proches de la photographie dans le domaine de la formation : enseignement dans une école ou à l’université, animation d’ateliers pour amateurs, sessions de formation continue à destination de professionnels, en tout premier lieu. Ces activités connexes peuvent aussi être directement liées à la valorisation des œuvres (organisation de manifestations, d’expositions, d’événements, etc.) – y compris celles dont ils sont les auteurs. Lorsqu’elles ne sont pas directement liées à la photographie, ces activités demeurent le plus souvent liées au monde des images et de la création visuelle : vidéo, graphisme, écrits sur la photographie, arts plastiques… Pour bon nombre de photographes, la diversification des activités est devenue une condition de maintien dans le secteur de la photographie.


© 2020 Marc Mercier Photography